Fédération Vauclusienne du PCF

Le site de la Durette à Avignon doit rester un lieu de recherche en agriculture BIO

| 0 Commentaires

Communiqué de Delphine JORDAN et André CASTELLI

La forte utilisation du Glyphosate en Vaucluse devrait inciter tous les acteurs à penser autrement l’activité agricole dans notre département. Or, en vendant le site de la Durette, lieu d’expériences et de productions agricoles BIO sur Avignon, la majorité LR du Conseil Départemental témoigne du peu d’intérêt qu’elle porte pour une agriculture de proximité et bio. En effet, plus personne ne conteste le développement d’une agriculture péri-urbaine qui réponde aux préoccupations des citoyens à la recherche d’une alimentation saine et de qualité, respectueuse de l’environnement. Comment comprendre alors que le département cède des terres et bâtiments sur un site unique en France sans prendre en compte le devenir des 3 exploitants installés et partenaires de l’INRA ?

Comment ignorer à ce point l’intérêt des consommateurs ? Cela est d’autant plus incompréhensible que le département a contribué par le passé à développer ce projet, notamment sous l’impulsion d’André Castelli, Conseil départemental du canton.

Dans ces conditions, opposés à la vente en l’état du site de la Durette, nous invitons la majorité départementale à sursoir à la vente, à mettre autour de la table tous les acteurs et à examiner avec sérieux la proposition d’achat faite le 12 septembre 2018 par l’association « Terre de liens », structure de dimension nationale, très active en matière de développement sur le territoire de fermes de type de la Durette.

Avignon le 22 novembre 2018

Laisser un commentaire

Champs Requis *.