Fédération Vauclusienne du PCF

Lutte à GRDF

Depuis de nombreuses années les gaziers et électriciens de notre pays réclament avec leur syndicat C.G.T un bilan de la déréglementation et proposent un Programme Progressiste de l’Energie se fondant sur un service public et sur l’indépendance énergétique, la sécurité et la responsabilité sociale dans l’approvisionnement ainsi que sur la lutte contre l’exclusion et le réchauffement climatique.

Cependant ces derniers mois, compte tenu d’une inflation galopante, c’est la bataille pour le pouvoir d’achat qui est venue sur le devant de la scène. De nombreuses luttes ont vu le jour dans le secteur, avec à la clé de nombreux succès comme à ENEDIS, la CNR, STORENGY, ELENGY, GRT gaz, etc…

A GRDF, (la partie gazière de ce qu’on nommait alors EDF/GDF), les agents sont en grève reconductible depuis le 8 novembre dernier sur l’ensemble du territoire national. Depuis cette date les, (jeunes), gaziers du Pays d’Avignon, (Arles, Avignon, Carpentras et Orange) ne sont pas en reste et réclament les même augmentations que dans les autres filières de l’énergie.

Pourtant la directrice générale de GRDF, malgré la dureté et la persistance du mouvement, (six semaines !), campe sur sa position, elle refuse toujours d’entrer dans la négociation d’un protocole de fin de conflit avec la fédération des mines et de l’énergie, (FNME CGT). Pire, elle a ouvert une discussion sur « La vie chère » avec des organisations syndicales, CFDT, CFE-CGC et F.O qui ne participent pas au mouvement en cours. Ego démesuré, déni de la situation, position dogmatique ? Les effets sont les mêmes : pour les gaziers en lutte c’est une profonde injustice par rapport aux autres entreprises du secteur énergétique français.

Pour la FNME CGT et les agents en lutte la seule réponse à cette inflation galopante de plus de 12 % en deux ans et demi reste l’octroi de 2,3 % d’augmentation. Une cinquantaine de sites sont actuellement occupés ou en piquets de grève, les jeunes gazier(e)s de notre territoire, même s’ils restent déterminés, ont besoin de soutien moral et financier. Vous pouvez aller les rencontrer sur le site d’Avignon à AGROPARC, route de Morières, derrière l’aéroport, vous serez bien accueillis. Vous pouvez également les aider financièrement soit en allant sur la cagnotte LEETCHI , « Cagnotte de solidarité pour les gaziers du 84 », soit en adressant un chèque à l’ordre de syndicat CGT EDF à syndicat CGT énergies, ENEDIS, 106 chemin Saint Gabriel, 84000 Avignon.

Laisser un commentaire